Choisir son P2M, c’est choisir son domaine

Le Projet de deux Modules de l’ENSI, désormais appelé PCD (Projet de Conception et de Développement) est le projet le plus important, le plus consistant, le plus sérieux et le plus encadré que l’ENSIen puisse faire dans ses trois années à l’ENSI. Il faudrait donc bien le travailler, mais avant bien le choisir, et par le mot « choisir » je mets bien en gras le domaine et l’encadrant, et non pas la technologie.

Il ne faut surtout pas raisonner sur la technologie, parce qu’un ingénieur diplômé de l’ENSI devrait appartenir à un domaine, et non pas à un langage, à une technologie, à un framework. Un domaine ça se choisit selon notre orientation et motivations futures. Une technologie, ça s’acquiert et ça s’apprend parce que ça vient naturellement et automatiquement avec le domaine et elle ne devrait jamais présenter un axe ou un critère de choix. Il faudrait mieux se demander « Choisirais-je le domaine de la finance, de la bourse ou du banking? » ou « Quel est le domaine qui m’attire le plus et dans lequel je peux m’investir le mieux, me sentir vraiment à l’aise et créatif?  La robotique ? L’embarqué ou les réseaux ?» que se demander « travaillerais-je avec le .NET ou le J2EE ?» ou « choisirais-je le sujet qui demande du C++ ou du JAVA ? ».

La stratégie suivie par la plupart des écoles et des instituts scientifiques Tunisiens depuis les années 2000, est de former des profils sur mesure pour le domaine de l’informatique, qui répondent aux besoins des boîtes de développement dans les 3 à 4 années à venir seulement. Ces institutions malheureusement oublient, ou font semblant d’oublier, ou s’en foutent carrément que leurs profils « produits sur mesure » seront complètement dépassés et obsolètes dans les 5 prochaines années. Pourquoi ? Parce que ce domaine croît en exponentielle, parce qu’on ne peut jamais prévoir où sera l’informatique dans 5 ans, parce que les top 10 « jobs » les plus demandés en 2012, n’existaient même pas il y a 5 ans.

L’ENSI dans les années 80 et 90 n’avait que deux filières : « IT » pour Ingénieur Technicien qui est un cursus de quatre ans, et « IC » pour Ingénieur Concepteur, un cursus de six ans. Ce ne demande pas beaucoup d’effort pour comprendre qu’un IT est orienté « technologie », un robot de programmation borné dans un langage ou framework bien spécifié, alors qu’un IC est orienté vers un domaine bien donné et détaché de toute restriction technique. Un IT est un spécialiste dans un langage, un framework. Un IC est celui qui a développé et créé ce langage, ce framework, cette technologie. C’est exactement ce choix auquel vous allez être confrontés en choisissant votre P2M. A vous de choisir…

Achraf Aouadi, ENSI’2012,
Junior Automotive Software Engineer

5 Comments Add yours

  1. Sabri MTIBAA says:

    Un bon article soulignant l’importance du PCD par contre je voudrais bien souligner que la technologie est un facteur déterminant au niveau du choix. La diversité d’expérience fait la richesse et augmente le savoir faire. A mon sens, il faudra présenter de la motivation au domaine et la passion de développement avec prises en compte des préférences de chacun coté technologie. ingénieur finance ou ingénieur Java/JEE => fausse définition d’un ingénieur en informatique.

    Like

  2. achin15 says:

    En effet, maîtriser la technologie est une compétence évidente. Parcontre, c’est la passion qu’on éprouve à un domaine bien donné qui va nous pousser toujours vers l’avant.
    Découvrir la technologie qu’on utilise dans un domaine parce qu’on aime ce domaine: ça devrait fonctionner dans sens, et jamais dans le sens inverse.

    Like

    1. Sabri MTIBAA says:

      J’ai pas mal de contre exemples sincèrement ! c’est l’expertise qui est demandée et on n’a pas besoin d’utilisateurs & consommateurs de technologies sinon le coté ingénierie n’a pas d’importance. Développer une expérience dans un domaine ne veut pas dire expert. Mais l’expertise technique servira toujours dans n’importe quel domaine.

      Like

  3. SAMIR says:

    un ingénieur ensien est malheureusement jugé selon les technologies qu’il maîtrise, ce que son CV prouve.
    Comment il pourra monter qu’il est intéressé par un domaine c’est pas facile !
    Même un offre de travail est publié avec le nom de la technologie et pas de domaine !

    Like

    1. achin15 says:

      un choix de domaine implique naturellement le choix des technologies…
      et comme a dit M. Sabri: ingénieur finance ou ingénieur Java/JEE => fausse définition d’un ingénieur en informatique.

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s